La version française est une traduction automatique. La version anglaise prévaut sur la française en cas de divergence.

Utiliser Veritas Infoscale 7 pour Linux avec NetApp ONTAP

Contributeurs

Introduction

Ce document fournit des conseils sur les paramètres de configuration des hôtes SAN ONTAP pour la version 7 de Veritas Infoscale Storage based pour les plateformes Red Hat Enterprise Linux & Oracle Linux (basées sur RHCK) avec protocoles FC, FCoE et iSCSI.

Installation de Linux Unified Host Utilities

Le pack logiciel NetApp Linux Unified Host Utilities est disponible sur le "Site de support NetApp" dans un fichier .rpm 64 bits.

L’installation de Linux Unified Host Utilities est fortement recommandée, mais n’est pas obligatoire. Les utilitaires ne modifient aucun paramètre sur votre hôte Linux. Ces utilitaires améliorent la gestion et aident le support client NetApp à collecter des informations sur votre configuration.

Ce dont vous avez besoin

Si une version de Linux Unified Host Utilities est actuellement installée, vous devez la mettre à niveau ou la supprimer et utiliser les étapes suivantes pour installer la dernière version.

Étapes
  1. Téléchargez le pack logiciel Linux Unified Host Utilities 64 bits à partir du "Site de support NetApp" à votre hôte.

  2. Utilisez la commande suivante pour installer le pack logiciel :

    rpm -ivh netapp_linux_unified_host_utilities-7-1.x86_64

Kit D’outils SAN

Le kit d’outils est installé automatiquement lorsque vous installez le pack NetApp Host Utilities. Ce kit contient le sanlun Utilitaire, qui vous aide à gérer les LUN et les HBA. Le sanlun La commande renvoie les informations relatives aux LUN mappées sur votre hôte, aux chemins d’accès multiples et aux informations nécessaires à la création des groupes initiateurs.

Exemple

Dans l’illustration suivante, le sanlun show La commande renvoie les informations relatives à la LUN.

# sanlun show -p -v SFRAC:/vol/fen1/lun1

              ONTAP Path: SFRAC:/vol/fen1/lun1
                     LUN: 0
                LUN Size: 10g
                 Product: cDOT
                DMP NODE: sfrac0_47
      Multipath Provider: Veritas
----------  ------  ---------  ------  -------------------------------------
Veritas     host    vserver    host:
path        path    path     /dev/   chan:     vserver           major:
state       state   type     node    id:lun    LIF                   minor
----------  ------  ---------  ------  -------------------------------------
enabled     up      active/non-optimized sdea   14:0:1:0   lif_10    128:32
enabled (a) up      active/optimized     sdcj   14:0:0:0   lif_2      69:112
enabled (a) up      active/optimized     sdb    13:0:0:0   lif_1       8:16
enabled     up      active/non-optimized sdas   13:0:1:0   lif_9      66:192

SAN Booting

Ce dont vous avez besoin

Si vous décidez d’utiliser le démarrage SAN, celui-ci doit être pris en charge par votre configuration. Vous pouvez utiliser le "Matrice d’interopérabilité NetApp" Pour vérifier que votre système d’exploitation, votre adaptateur de bus hôte, votre micrologiciel HBA, votre BIOS de démarrage HBA et votre version de ONTAP sont pris en charge.

Consultez le portail de support Veritas (matrice de produits, recherche de plateforme, matrice HCL) pour vérifier la prise en charge de la configuration de démarrage SAN et les mises en garde connues.

Étapes
  1. Mappez la LUN de démarrage SAN sur l’hôte.

  2. Vérifiez que plusieurs chemins sont disponibles.

    N’oubliez pas que plusieurs chemins ne seront disponibles qu’après la mise en service et l’exécution du système d’exploitation hôte sur les chemins.

  3. Activez le démarrage SAN dans le BIOS du serveur pour les ports auxquels la LUN de démarrage SAN est mappée.

    Pour plus d’informations sur l’activation du BIOS HBA, reportez-vous à la documentation spécifique au fournisseur.

  4. Redémarrez l’hôte pour vérifier que le démarrage est réussi.

Chemins d’accès multiples

Vous devez vérifier que votre configuration répond à la configuration système requise. Pour plus d’informations, consultez la matrice d’interopérabilité NetApp et la matrice Veritas HCL.

Exemple

Dans cet exemple, le vxdmpadm La commande est utilisée pour vérifier que VxDMP Multipath est connecté à la baie cible ONTAP.

# vxdmpadm listenclosure
ENCLR_NAME   ENCLR_TYPE  ENCLR_SNO     STATUS      ARRAY_TYPE    LUN_COUNT    FIRMWARE
=====================================================================================
sfrac0       SFRAC       804Xw$PqE52h  CONNECTED   ALUA          43           9800
# vxdmpadm getdmpnode
NAME       STATE    ENCLR-TYPE  PATHS  ENBL  DSBL ENCLR-NAME
===================================================================
sfrac0_47  ENABLED  SFRAC       4      4     0    sfrac0

Avec Veritas Dynamic Multipathing (VxDMP), vous devez effectuer des tâches de configuration afin de réclamer des LUN NetApp comme périphériques Veritas Multipath. Vous devez disposer de l’ASL (Array support Library) et des packages APM (Array Policy module) installés par Veritas pour les systèmes de stockage NetApp. Pendant que l’installation du logiciel Veritas charge les packages ASL APM par défaut avec le produit, il est recommandé d’utiliser les derniers packages pris en charge répertoriés sur le portail d’assistance Veritas.

Exemple

L’exemple suivant montre la configuration de Veritas support Library (ASL) et de Array Policy module (APM).

# vxdmpadm list dmpnode dmpnodename=sfrac0_47 | grep asl
asl        = libvxnetapp.so
# vxddladm listversion |grep libvxnetapp.so
libvxnetapp.so              vm-7.4-rev-1    6.1

# rpm -qa |grep VRTSaslapm
VRTSaslapm-x.x.x.0000-RHEL8.X86_64
vxddladm listsupport libname=libvxnetapp.so
ATTR_NAME   ATTR_VALUE
=========================================
LIBNAME     libvxnetapp.so
VID         NETAPP
PID         All
ARRAY_TYPE  ALUA, A/A

Configuration de la baie SAN

Dans toutes les configurations ASA (SAN Array), tous les chemins d’accès à une LUN donnée sont actifs et optimisés. Autrement dit, les E/S peuvent être servies par tous les chemins simultanément, ce qui assure de meilleures performances.

Exemple

L’exemple suivant montre la sortie correcte pour une LUN ONTAP :

# vxdmpadm getsubpaths dmpnodename-sfrac0_47
NAME  STATE[A]   PATH-TYPE[M]   CTLR-NAME   ENCLR-TYPE  ENCLR-NAME  ATTRS  PRIORITY
===================================================================================
sdas  ENABLED (A)    Active/Optimized c13   SFRAC       sfrac0     -      -
sdb   ENABLED(A) Active/Optimized     c14   SFRAC       sfrac0     -      -
sdcj  ENABLED(A)  Active/Optimized     c14   SFRAC       sfrac0     -      -
sdea  ENABLED (A)    Active/Optimized c14   SFRAC       sfrac0     -
Note N’utilisez pas un nombre excessif de chemins pour une seule LUN. Pas plus de 4 chemins ne devraient être nécessaires. Plus de 8 chemins peuvent entraîner des problèmes de chemin pendant les défaillances du stockage.

Configuration non ASA

Pour la configuration non ASA, il doit y avoir deux groupes de chemins avec des priorités différentes. Les chemins ayant les priorités les plus élevées sont actifs/optimisés, ce qui signifie qu’ils sont gérés par le contrôleur où se trouve l’agrégat. Les chemins avec les priorités les plus basses sont actifs, mais ne sont pas optimisés car ils sont servis à partir d’un autre contrôleur. Les chemins non optimisés sont utilisés uniquement lorsqu’aucun chemin optimisé n’est disponible.

Exemple

L’exemple suivant montre la sortie correcte pour une LUN ONTAP avec deux chemins actifs/optimisés et deux chemins actifs/non optimisés :

# vxdmpadm getsubpaths dmpnodename-sfrac0_47
NAME  STATE[A]   PATH-TYPE[M]   CTLR-NAME   ENCLR-TYPE  ENCLR-NAME  ATTRS  PRIORITY
===================================================================================
sdas  ENABLED     Active/Non-Optimized c13   SFRAC       sfrac0     -      -
sdb   ENABLED(A)  Active/Optimized     c14   SFRAC       sfrac0     -      -
sdcj  ENABLED(A)  Active/Optimized     c14   SFRAC       sfrac0     -      -
sdea  ENABLED     Active/Non-Optimized c14   SFRAC       sfrac0     -      -
Note N’utilisez pas un nombre excessif de chemins pour une seule LUN. Pas plus de 4 chemins ne devraient être nécessaires. Plus de 8 chemins peuvent entraîner des problèmes de chemin pendant les défaillances du stockage.

Paramètres recommandés

Paramètres pour Veritas Multipath

Les tunables Veritas DMP suivants sont recommandés par NetApp pour une configuration optimale du système lors des opérations de basculement du stockage.

Paramètre Réglage

dmp_lun_retry_timeout

60

chemin_dmp_age

120

intervalle_restauration_dmp

60

Les tunables DMP sont définis en ligne à l’aide du vxdmpadm commande comme suit :

# vxdmpadm settune dmp_tunable=value

Les valeurs de ces données réglables peuvent être vérifiées de façon dynamique à l’aide de #vxdmpadm gettune.

Exemple

L’exemple suivant montre les tunables DMP effectifs VxRables sur l’hôte SAN.

# vxdmpadm gettune

Tunable                    Current Value    Default Value
dmp_cache_open                      on                on
dmp_daemon_count                    10                10
dmp_delayq_interval                 15                15
dmp_display_alua_states             on                on
dmp_fast_recovery                   on                on
dmp_health_time                     60                60
dmp_iostats_state              enabled           enabled
dmp_log_level                        1                 1
dmp_low_impact_probe                on                on
dmp_lun_retry_timeout               60                30
dmp_path_age                       120               300
dmp_pathswitch_blks_shift            9                 9
dmp_probe_idle_lun                  on                on
dmp_probe_threshold                  5                 5
dmp_restore_cycles                  10                10
dmp_restore_interval                60               300
dmp_restore_policy         check_disabled   check_disabled
dmp_restore_state              enabled           enabled
dmp_retry_count                      5                 5
dmp_scsi_timeout                    20                20
dmp_sfg_threshold                    1                 1
dmp_stat_interval                    1                 1
dmp_monitor_ownership               on                on
dmp_monitor_fabric                  on                on
dmp_native_support                 off               off

Paramètres par protocole

  • Pour FC/FCoE uniquement : utilisez les valeurs de délai par défaut.

  • Pour iSCSI uniquement : permet de définir le replacement_timeout valeur du paramètre à 120.

    ISCSI replacement_timeout Paramètre contrôle la durée pendant laquelle la couche iSCSI doit attendre qu’un chemin ou une session ait expiré pour se rétablir avant d’échouer toute commande sur celle-ci. Réglage de la valeur de replacement_timeout Dans le fichier de configuration iSCSI, 120 est recommandé.

Exemple
# grep replacement_timeout /etc/iscsi/iscsid.conf
node.session.timeo.replacement_timeout = 120

Paramètres par plate-forme de système d’exploitation

Pour les séries Red Hat Enterprise Linux 7 et 8, vous devez configurer udev rport Valeurs pour prendre en charge l’environnement Veritas Infoscale dans les scénarios de basculement du stockage. Créez le fichier /etc/udev/rules.d/40-rport.rules avec le contenu du fichier suivant :

# cat /etc/udev/rules.d/40-rport.rules
KERNEL=="rport-*", SUBSYSTEM=="fc_remote_ports", ACTION=="add", RUN+=/bin/sh -c 'echo 20 > /sys/class/fc_remote_ports/%k/fast_io_fail_tmo;echo 864000 >/sys/class/fc_remote_ports/%k/dev_loss_tmo'"
Note Pour tous les autres paramètres spécifiques à Veritas, reportez-vous à la documentation standard du produit Veritas Infoscale.

Coexistence de chemins d’accès multiples

Si vous disposez d’un environnement multichemin hétérogène comprenant Veritas Infoscale, Linux Native Device Mapper et le gestionnaire de volume LVM, veuillez vous reporter au Guide d’administration des produits Veritas pour les paramètres de configuration.

Problèmes connus et limites

Il n’y a pas de problèmes et de limites connus.