La version française est une traduction automatique. La version anglaise prévaut sur la française en cas de divergence.

Facturation de l’abonnement Flex

Contributeurs

L’abonnement NetApp Keystone Flex (abonnement Flex) offre des tarifs prévisibles et initiaux pour votre abonnement au stockage.

Si vous préférez le modèle de consommation des dépenses opérationnelles (OpEx) aux dépenses d’investissement (CapEx) ou à la location, vous pouvez opter pour le modèle de paiement d’abonnement flexible à l’utilisation pour vos besoins flexibles et évolutifs.

L’abonnement Flex vous offre les fonctions de facturation suivantes :

  • Vous pouvez payer en fonction des IOPS et de la capacité qui est dédiée à la latence pour répondre aux différents besoins des charges de travail. Les différents tiers de service de performance : Extreme, Premium, Standard et Value vous permettent de gérer votre stockage en fonction du niveau de service acheté pour votre abonnement Flex.

  • Il présente une facturation prévisible de la capacité engagée et du paiement à l’utilisation pour l’utilisation variable (en rafale).

  • Vous pouvez sélectionner un prix de bundle pour le matériel, le système d’exploitation de base et le support pour un prix unitaire. Vous disposez d’une seule facture pour chaque type de stockage, service de fichier, bloc, objet ou service de stockage cloud.

  • Choisissez une durée flexible pour les services et le paiement : vous pouvez opter pour 12 mois, 100 Tio ou plus par site. Vous pouvez ensuite procéder au renouvellement automatique pendant 12 mois ou vous rendre d’un mois à l’autre.

La facturation de l’abonnement Flex dépend de la capacité engagée et de la consommation en rafale variable.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de la capacité engagée et en rafale, reportez-vous à la section "Définitions de la capacité du service Flex Subscription".

Pour plus d’informations sur l’affichage des détails de facturation, reportez-vous à la section "Afficher la facturation".

Facturation en fonction de la capacité engagement

Les capacités engagées désignent les capacités des différents services dans un seul abonnement, convenues par les parties concernées (NetApp/partenaire et client). Cette capacité est indiquée sur chaque commande d’abonnement Flex et est facturée, quelle que soit la consommation réelle.

Dans le cadre du déploiement de service Flex Subscription, NetApp contrôle et mesure en permanence la consommation de ce service. Toutes les cinq minutes, un enregistrement de consommation est généré par le système, en détaillant la capacité actuelle consommée pour l’abonnement. Ces enregistrements sont agrégés au cours de la période de facturation afin de générer des factures et des rapports d’utilisation.

Facturation en fonction de la consommation en rafale

Lorsque la capacité consommée est supérieure à la capacité requise pour un niveau de services de performance donné, la consommation en rafale est enregistrée et des frais sont appliqués en conséquence. Ce processus se produit pour chaque enregistrement de consommation généré. La consommation en rafale reflète donc à la fois le montant et la durée de vos capacités surconsommées en plus de vos capacités engagées.

Calendriers de facturation

Les services d’abonnement Flex sont facturés tous les mois et tous les ans.

Les factures sont envoyées chaque mois. Pour le mois au cours duquel les services sont disponibles, une facture est envoyée le mois suivant. Par exemple, la facture des services que vous avez utilisés en janvier est livrée au début de février. Cette facture comprend les frais liés à la capacité engagée et, le cas échéant, à l’utilisation en rafale.

Une facture est générée au début de chaque année d’abonnement pour le paiement minimum de la capacité engagée. Il est généré à la date de début de l’abonnement. Une autre facture est envoyée à la fin d’un trimestre d’abonnement, qui comprend les frais applicables relatifs à toute utilisation en rafale accumulée au cours de ce trimestre. Si la capacité engagée est modifiée au cours d’un abonnement, une facture est envoyée le même jour que la modification de la capacité engagée, pour les paiements minimums au prorata pour le reste de l’année d’abonnement.

Scénarios divers pour la facturation de l’abonnement Flex

Il existe plusieurs scénarios pour la facturation de l’abonnement Flex et vous devez vous familiariser avec ces scénarios.

Facturation des volumes clonés

Si les volumes sont clonés dans ONTAP et que vous les utilisez pour la sauvegarde et la restauration de vos données, vous pouvez continuer à utiliser ces clones sans paiements supplémentaires. Toutefois, les volumes clonés utilisés à d’autres fins dans votre entreprise pendant une durée étendue sont facturés.

Notez ce qui suit :

  • La consommation des volumes clonés n’est pas prise en compte au cours des 24 premières heures de la création des clones. Aucun frais n’est engagé au cours de cette période.

  • Les volumes clonés avec les niveaux de service Standard et Value Performance ne sont pas pris en compte pour la consommation, si de nouvelles données ne sont pas écrites sur le volume. Par exemple, dans le cas d’une sauvegarde ou d’une restauration, la sauvegarde ou la restauration des données à partir d’un volume cloné ne modifie pas les données du volume cloné lui-même et n’est pas considérée comme une consommation.

Facturation pour MetroCluster

La protection avancée des données utilise NetApp MetroCluster pour mettre en miroir les données entre deux clusters physiquement séparés. Sur les agrégats MetroCluster en miroir, les données sont écrites deux fois, une fois sur chaque cluster. Le service d’abonnement Flex facture la consommation de chaque côté de manière indépendante, ce qui permet de créer deux enregistrements de consommation identiques. Si vous contrôlez vos clusters via ONTAP System Manager (System Manager) ou Active IQ Unified Manager (Unified Manager), vous risquez de ne pas concorder avec le taux de consommation signalé sur ces outils et sur Flex Subscription. System Manager et Unified Manager ne signalent pas de volumes sur le cluster (distant) en miroir et, ce faisant, indiquent la moitié des mesures de consommation que le service Flex Subscription signale.

Par exemple : les sites A et B sont configurés dans une configuration MetroCluster. Lorsqu’un utilisateur crée un volume de 10 To sur le site A, un volume identique de 10 To est créé sur le site B. L’abonnement Flex établit la distinction entre les volumes et les enregistrements d’une consommation supplémentaire de 10 To sur chaque site, pour une augmentation totale de 20 To. System Manager et Unified Manager créent un volume de 10 To créé sur le site A.

Facturation des volumes temporaires

Il arrive que des volumes temporaires soient créés par ONTAP lors du déplacement de volumes. Ces volumes temporaires sont de courte durée, et la consommation sur ces volumes n’est pas mesurée pour la facturation.

Facturation et règles de QoS adaptatives

L’abonnement Flex mesure la consommation en fonction des niveaux de service de performance. Chaque niveau de service de performance est associé à une règle de qualité de service (QoS) adaptative spécifique. Au cours du déploiement, vous serez informé des détails de chaque politique de QoS pour vos services de souscription Flex souscrits. Lors des opérations de gestion du stockage, assurez-vous que vos volumes disposent des règles de QoS appropriées attribuées aux niveaux de service de performance que vous avez souscrits pour éviter la facturation inattendue. Pour plus d’informations sur les règles de QoS dans ONTAP, reportez-vous à "Débit garanti avec les QoS".

Facturation des destinations SnapMirror

Le prix du volume de destination SnapMirror est régi par la règle de QoS du niveau de service (Performance Service Level) attribué à la source. Toutefois, si la source n’a pas de règle de QoS associée, la destination est facturée en fonction du niveau de service le plus bas disponible.

Facturation pour FlexGroups

Les FlexGroup sont facturées en fonction de la politique de QoS adaptative du FlexGroup. Les politiques de QoS de ses composants ne sont pas prises en compte.

Facturation des LUN

Pour les LUN, il s’agit généralement du même modèle de facturation que pour les volumes régis par les règles de QoS. Si des règles de QoS distinctes sont définies sur les LUN, alors :

  • La taille de la LUN est comptabilisée pour consommation en fonction du niveau de service associé à cette LUN.

  • Le reste de l’espace du volume, le cas échéant, est facturé conformément à la politique de QoS définie au niveau de service du volume.

Volumes racine et système

Les volumes système et racine sont contrôlés dans le cadre de la surveillance globale du service Flex Subscription, mais ne sont ni comptabilisés ni facturés. La consommation sur ces volumes est exemptée de la facturation.