La version française est une traduction automatique. La version anglaise prévaut sur la française en cas de divergence.

Considérations relatives à l’utilisation de commutateurs conformes à MetroCluster

Contributeurs

Commutateurs IP MetroCluster répertoriés en tant que commutateurs pris en charge dans le "NetApp Hardware Universe" Et fournis par NetApp sont validés par NetApp. Depuis ONTAP 9.7, les configurations IP MetroCluster peuvent utiliser des commutateurs compatibles avec MetroCluster. Il s’agit de commutateurs non validés par NetApp, mais conformes aux spécifications NetApp. Toutefois, NetApp ne fournit pas de services de support, de dépannage et/ou de configuration pour tout switch non validé.

Commutateurs validés NetApp

Un switch est validé par NetApp s’il répond à tous les critères suivants :

  • Le switch est fourni par NetApp dans le cadre de la configuration IP MetroCluster

  • Le commutateur est répertorié dans "NetApp Hardware Universe" Comme commutateur pris en charge sous « MetroCluster-sur-IP-connections »

  • Le commutateur n’est utilisé que pour connecter des contrôleurs IP MetroCluster et, dans certaines configurations, des tiroirs disques NS224

  • Le commutateur est configuré en utilisant le FCR fourni par NetApp (fichier de configuration de référence)

Tout switch qui ne répond pas à ces critères est pas un switch validé par NetApp.

Commutateurs compatibles MetroCluster

Un switch conforme à MetroCluster n’est pas validé par NetApp, mais peut être utilisé dans une configuration IP MetroCluster s’il répond aux exigences et aux recommandations de configuration ci-dessous.

Note NetApp ne fournit pas de services de support, de dépannage et/ou de configuration pour tout commutateur non validé compatible MetroCluster.

Exigences générales pour les commutateurs compatibles MetroCluster

Les exigences montrent comment configurer les switchs conformes à MetroCluster sans utiliser les fichiers RCF (Reference Configuration).

  • Les commutateurs qui se connectent aux nœuds MetroCluster peuvent supporter un trafic non MetroCluster.

  • Seules les plateformes offrant des ports dédiés pour des interconnexions de cluster sans commutateur peuvent être utilisées avec un commutateur conforme à MetroCluster. Les plateformes telles que FAS2750 et AFF A220 ne peuvent pas être utilisées, car le trafic MetroCluster et le trafic d’interconnexion MetroCluster partagent les mêmes ports réseau.

    Le commutateur conforme à MetroCluster ne doit pas être utilisé pour les connexions locales du cluster.

  • L’interface IP MetroCluster peut être connectée à n’importe quel port de commutateur pouvant être configuré pour répondre aux exigences.

  • La vitesse des ports de switch doit être de 25 Gbit/s pour les plateformes FAS8200 et AFF A300, et d’au moins 40 Gbit/s pour toutes les autres plateformes (40 Gbit/s ou 100 Gbit/s).

  • Quatre commutateurs IP sont requis, deux pour chaque structure de commutateur.

  • Les liens ISL doivent être d’au moins 10 Gbits/s et doivent être dimensionnés de manière appropriée pour la charge sur la configuration MetroCluster.

  • La configuration MetroCluster doit être connectée à deux réseaux. Les interfaces MetroCluster ne peuvent pas être connectées au même réseau ou au même commutateur. Chaque nœud MetroCluster doit être connecté à deux commutateurs réseau.

  • Le réseau doit répondre aux exigences suivantes :

  • Dans les configurations IP MetroCluster utilisant des commutateurs conformes à MetroCluster, la restauration vers ONTAP 9.6 ou une version antérieure n’est pas prise en charge.

  • La MTU de 9 9216 doit être configurée sur tous les switchs qui transportent le trafic IP de MetroCluster.

Les exigences de switch et de câblage pour les commutateurs compatibles avec MetroCluster

  • Les switchs doivent prendre en charge la QoS/classification du trafic.

  • Les commutateurs doivent prendre en charge la notification explicite de congestion (ECN).

  • Les commutateurs doivent prendre en charge les règles d’équilibrage de charge L4 port-vlan pour préserver l’ordre le long du chemin.

  • Les commutateurs doivent prendre en charge le contrôle de débit L2 (L2FC).

  • Les câbles qui connectent les nœuds aux switchs doivent être achetés auprès de NetApp. Les câbles que nous fournissons doivent être pris en charge par le fournisseur du commutateur.

Limites des commutateurs compatibles MetroCluster

Toute configuration ou fonctionnalité qui nécessite que les connexions locales du cluster soient connectées à un commutateur ne peut pas être utilisée. Par exemple, les configurations et procédures suivantes ne peuvent pas être utilisées avec un commutateur conforme à MetroCluster :

  • Configurations MetroCluster à 8 nœuds

  • Passez des configurations FC MetroCluster aux configurations IP MetroCluster

  • Mise à jour d’une configuration IP MetroCluster à quatre nœuds

Vitesses réseau propres à la plateforme et modes de port des commutateurs pour les commutateurs compatibles avec MetroCluster

Le tableau suivant fournit les vitesses réseau propres à la plateforme et les modes de port des commutateurs pour les commutateurs compatibles MetroCluster. Vous devez configurer le mode de port du commutateur comme indiqué dans le tableau.

Note Des valeurs manquantes indiquent que la plateforme ne peut pas être utilisée avec un switch compatible MetroCluster.

Plateforme

Vitesse du réseau (Gbit/s)

Mode de port du commutateur

AFF A900

100

mode coffre

AFF A800

40 ou 100

mode d’accès

AFF A700

40

mode d’accès

AFF A400

40 ou 100

mode coffre

AFF A320

100

mode d’accès

AFF A300

25

mode d’accès

AFF A250

-

-

AVEC AFF A220

-

-

FAS9000

40

mode d’accès

FAS9500

100

mode coffre

FAS8700

100

mode coffre

FAS8300

40 ou 100

mode coffre

FAS8200

25

mode d’accès

FAS2750

-

-

FAS500f

-

-

Hypothèses pour les exemples

Les exemples fournis sont valables pour les commutateurs Cisco NX31xx et NX32xx. Si d’autres commutateurs sont utilisés, ces commandes peuvent être utilisées comme guidage, mais les commandes peuvent être différentes. Si une fonctionnalité illustrée dans les exemples n’est pas disponible sur le commutateur, cela signifie que ce dernier ne répond pas aux exigences minimales et ne peut pas être utilisé pour déployer une configuration MetroCluster. Ceci est vrai pour tout switch qui connecte une configuration MetroCluster et pour tous les commutateurs du chemin entre ces commutateurs.

  • Les ports ISL sont 15 et 16 et fonctionnent à une vitesse de 40 Gbits/s.

  • Le VLAN du réseau 1 est 10 et le VLAN du réseau 2 est 20. Des exemples peuvent être donnés pour un seul réseau.

  • L’interface MetroCluster est connectée au port 9 de chaque commutateur et fonctionne à une vitesse de 100 Gbit/s.

  • Le contexte complet des exemples n’est pas défini ou affiché. Vous devrez peut-être entrer d’autres informations de configuration, telles que le profil, le VLAN ou l’interface, pour exécuter les commandes.

Configuration de commutateur générique

Un VLAN doit être configuré sur chaque réseau. L’exemple montre comment configurer un VLAN dans le réseau 10.

Exemple :

# vlan 10

La stratégie d’équilibrage de charge doit être définie de manière à préserver l’ordre.

Exemple :

# port-channel load-balance src-dst ip-l4port-vlan

Vous devez configurer les cartes d’accès et de classe, qui mappent le trafic RDMA et iSCSI aux classes appropriées.

Tout le trafic TCP depuis et vers le port 65200 est mappé à la classe de stockage (iSCSI). Tout le trafic TCP depuis et vers le port 10006 est mappé à la classe RDMA.

Exemple :

ip access-list storage
  10 permit tcp any eq 65200 any
  20 permit tcp any any eq 65200
ip access-list rdma
  10 permit tcp any eq 10006 any
  20 permit tcp any any eq 10006

class-map type qos match-all storage
  match access-group name storage
class-map type qos match-all rdma
  match access-group name rdma

Vous devez configurer la règle d’entrée. La stratégie d’entrée mappe le trafic tel qu’il est classé dans les différents groupes CS. Dans cet exemple, le trafic RDMA est mappé au groupe CS 5 et le trafic iSCSI est mappé au groupe CS 4.

Exemple :

policy-map type qos MetroClusterIP_Ingress
class rdma
  set dscp 40
  set cos 5
  set qos-group 5
class storage
  set dscp 32
  set cos 4
  set qos-group 4

Vous devez configurer la règle de sortie sur le commutateur. La stratégie de sortie mappe le trafic sur les files d’attente de sortie. Dans cet exemple, le trafic RDMA est mappé sur la file d’attente 5 et le trafic iSCSI est mappé à la file d’attente 4.

Exemple :

policy-map type queuing MetroClusterIP_Egress
class type queuing c-out-8q-q7
  priority level 1
class type queuing c-out-8q-q6
  priority level 2
class type queuing c-out-8q-q5
  priority level 3
  random-detect threshold burst-optimized ecn
class type queuing c-out-8q-q4
  priority level 4
  random-detect threshold burst-optimized ecn
class type queuing c-out-8q-q3
  priority level 5
class type queuing c-out-8q-q2
  priority level 6
class type queuing c-out-8q-q1
  priority level 7
class type queuing c-out-8q-q-default
  bandwidth remaining percent 100
  random-detect threshold burst-optimized ecn

Vous devrez peut-être configurer un commutateur qui possède un trafic MetroCluster sur un ISL, mais qui ne se connecte pas à une interface MetroCluster. Dans ce cas, le trafic est déjà classé et ne doit être mappé qu’à la file d’attente appropriée. Dans l’exemple suivant, tout le trafic COS5 est mappé à la classe RDMA, et tout le trafic COS4 est mappé à la classe iSCSI. Notez que cela affectera tout du trafic COS5 et COS4, pas seulement le trafic MetroCluster. Si vous ne souhaitez mapper le trafic MetroCluster que, vous devez utiliser les cartes de classes ci-dessus pour identifier le trafic à l’aide des groupes d’accès.

Exemple :

class-map type qos match-all rdma
  match cos 5
class-map type qos match-all storage
  match cos 4

Configuration des liens ISL

Vous pouvez configurer un port en mode ligne réseau lors de la définition d’un VLAN autorisé.

Il y a deux commandes, une à set la liste VLAN autorisés et une à add à la liste VLAN autorisés existante.

Vous pouvez définir les VLAN autorisés comme indiqué dans l’exemple.

Exemple :

switchport trunk allowed vlan 10

Vous pouvez ajouter un VLAN à la liste autorisée, comme indiqué dans l’exemple.

Exemple :

switchport trunk allowed vlan add 10

Dans l’exemple, le port-Channel 10 est configuré pour le VLAN 10.

Exemple :

interface port-channel10
switchport mode trunk
switchport trunk allowed vlan 10
mtu 9216
service-policy type queuing output MetroClusterIP_Egress

Les ports ISL doivent être configurés dans un canal de port et affectés aux files d’attente de sortie, comme indiqué dans l’exemple.

Exemple :

interface eth1/15-16
switchport mode trunk
switchport trunk allowed vlan 10
no lldp transmit
no lldp receive
mtu 9216
channel-group 10 mode active
service-policy type queuing output MetroClusterIP_Egress
no shutdown

Configuration des ports du nœud

Vous devrez peut-être configurer le port de nœud en mode écorché. Dans cet exemple, les ports 25 et 26 sont configurés en mode de dérivation 4 x 25 Gbit/s.

Exemple :

interface breakout module 1 port 25-26 map 25g-4x

Vous devrez peut-être configurer la vitesse du port de l’interface MetroCluster. L’exemple montre comment configurer la vitesse sur « auto ».

Exemple :

speed auto

L’exemple suivant montre comment fixer la vitesse à 40 Gbits/s.

Exemple :

speed 40000

Vous devrez peut-être configurer l’interface. Dans l’exemple suivant, la vitesse de l’interface est définie sur « auto ».

Le port est en mode d’accès dans VLAN 10, MTU est défini sur 9216 et la règle d’entrée MetroCluster est attribuée.

Exemple :

interface eth1/9
description MetroCluster-IP Node Port
speed auto
switchport access vlan 10
spanning-tree port type edge
spanning-tree bpduguard enable
mtu 9216
flowcontrol receive on
flowcontrol send on
service-policy type qos input MetroClusterIP_Ingress
no shutdown

Sur les ports 25 Gbit/s, il peut être nécessaire de définir le paramètre FEC sur « Off » comme indiqué dans l’exemple.

Exemple :

fec off
Note Vous devez toujours exécuter cette commande après l’interface est configurée. Il peut être nécessaire d’insérer un module émetteur-récepteur pour que la commande fonctionne.